Les Marchés Publics de Montréal
8 juillet 2020

Agrotourisme : l’art et la manière

Tous les articles

Dans le premier texte de ma série pour les Marchés publics de Montréal, j’ai souligné l’importance de la reconnexion avec l’agriculture locale. Parce que quand on développe des liens de proximité avec nos aliments (en s’intéressant à leur origine, à leur mode de production, à leur saison d’abondance, aux gens qui les ont produits, aux façons de les cuisiner…), on les aime davantage et on a à cœur d’en prendre soin. Prendre soin des aliments en les cuisinant avec soin sans en gaspiller une miette. Et prendre soin aussi, de façon plus globale, de la nature et des écosystèmes qui rendent possible de se nourrir, ainsi que des gens formidables qui font de l’agriculture leur métier et leur mode de vie.

On développe évidemment des liens de proximité avec les aliments et les agriculteurs en visitant les marchés publics autour de chez soi, et en ce début de période des vacances estivales, il existe une autre superbe façon de se rapprocher de l’origine de nos aliments : visiter les fermes où ils sont produits! Comme je l’écrivais dans Prenez le champ!, « l’agrotourisme et le tourisme gourmand ont cela de formidable qu’ils nous outillent et contribuent, de façon fort savoureuse, à faire de nous des mangeurs curieux, sensibles et responsables ». Il n’y a rien de tel que d’associer des histoires, des visages, des villages et de paysages à nos aliments pour qu’ils se gorgent de sens à nos yeux. Nos mémorables expériences multisensorielles dans les champs restent avec nous longtemps : elles se taillent une place de choix dans nos souvenirs gourmands, et reprennent vie, ensuite, lors de nos visites au marché. Humer l’odeur des fraises fraiches sur les étals ne réveille-t-il pas nos plus beaux souvenirs de cueillette? Et que dire de ce fromage que vous dénichez et qui vous rappelle cette joyeuse visite aux chèvres cabriolant dans les prés de la fromagerie?

Mais quelles fermes visiter? Par où commencer pour s’informer? Quels sont les réflexes d’agrotouristes à développer? Voici quelques pistes!

Dénicher des fermes à visiter

Activité familiale par excellence aux mille possibilités d’un bout à l’autre du Québec, l’agrotourisme a de quoi plaire à toutes les générations et à tous les goûts. Quelle que soit votre région ou celles que vous parcourrez cet été, les fermes qui ouvrent leurs portes pour des visites guidées, de l’autocueillette, des promenades, des pique-niques et autres délicieuses aventures agroalimentaires se comptent par centaines. Voici quelques pistes pour effectuer vos recherches :

• Le site web Terroir et Saveurs, de l’Association québécoise de l’agrotourisme et du tourisme gourmand, rassemble des établissements membres de toutes les régions du Québec. • Les sites web des régions touristiques (ex. : Tourisme Lanaudière, Tourisme Mauricie, etc.) ont pratiquement tous une section qui rassemble les visites de fermes et arrêts gourmands des membres sur leur territoire.

• Certains circuits à nature gourmande répertorient des membres (ex. : le Circuit du paysan en Montérégie, la Route des saveurs dans Charlevoix, etc.)

• Certains sites de Tables agroalimentaires (ex. : Croquez l’Outaouais), de marques ou certifications régionales (ex. : Le bon goût frais des Îles) ou d’autres initiatives et projets, comme Créateurs de saveurs dans les Cantons-de-l’Est ou Autocueillette.com dans Capitale-Nationale. Vous tomberez généralement assez rapidement sur ces sites en faisant une recherche avec le mot « agrotourisme » et le nom de la région ou du secteur visité.

• Des projets indépendants comme Prenez le champ! qui propose 21 balades agrotouristiques dans 9 régions près des grands centres urbains.

• Vos visites au marché : en discutant avec vos marchands préférés, informez-vous à savoir si des visites de leurs fermes sont possibles!

 

4 réflexes à développer

1. Visitez les sites web, pages Facebook ou téléphonez pour valider, avant de vous déplacer, les horaires d’ouverture (surtout dans le contexte d’adaptation au Coronavirus).

2. Respectez les consignes émises sur place. Les fermes sont à la fois un lieu de vie et un milieu de travail pour les agriculteurs. On a la chance d’être accueillis sur leurs lieux, la moindre des choses est de faire preuve de respect. Respect des horaires, des aires privées, des indications qui peuvent être partagées comme de cueillir dans un rang en particulier par exemple. Soyons de la « bonne visite »!

3. Apportez-vous une glacière et des blocs réfrigérants. Il y a fort à parier que vous serez si inspirés par vos visites et expériences que vous ne voudrez pas être limités dans ce que vous pourrez ramener à la maison comme victuailles!

4. N’oubliez pas votre kit à pique-nique! Imaginez toute la vaisselle jetable que vous allez sauver, quand vous prendra l’envie de pique-niquer, en embarquant avec vous assiettes, couteaux et fourchettes réutilisables.

 

Si l’occasion de visiter des fermes ne se présente pas cet été, sachez qu’il y a des options d’agrotourisme quatre saisons par année et qu’en tout temps, les produits des agriculteurs locaux et de belles rencontres vous attendent dans les marchés publics près de chez vous! Bonnes visites !

Quelques marchands des Marchés publics de Montréal qui offrent de l’agrotourisme:

Domaine Villeneuve
Activités: Autocueillette et visite de la ferme
Lieu: Saint-Joseph-du-Lac
Site web: www.vergerdomainevilleneuve.ca
Page Facebook: Domaine Villeneuve

Le Potager Mont-Rouge Halte Gourmande
Activités: Autocueillette de Fraises, bleuets, pommes, tomates, citrouilles, poivrons, aubergines et basilic, balades en tracteur, mini-ferme, aire de jeu et chapiteau.
Lieu: Rougemont
Site web: www.potagermont-rouge.ca
Page Facebook: Potager Mont-Rouge Halte Gourmande

Vignoble et cidrerie Coteau Rougemont
Activités: Visites et dégustations.
Lieu: Rougemont
Site web: coteaurougemont.ca
Page Facebook: Vignoble Coteau Rougemont

Julie Aubé est une nutritionniste passionnée par les saveurs du territoire québécois, l’agriculture durable et l’agrotourisme. Idéatrice des Événements Prenez le champ!, elle joue les entremetteuses en provoquant la rencontre des curieux gourmands avec les producteurs de chez nous. Formatrice et conférencière, elle collabore régulièrement à des magazines et à des sites web, en plus d’alimenter son site JULIEAUBE.com. En 2016, elle publiait le livre Prenez le champ! aux Éditions de l’Homme, et elle vient de faire paraître cet été, chez le même éditeur, son second livre Mangez local!, rempli de techniques et de recettes pour locavoriser son alimentation au fil des mois. Un petit guide aux grands espoirs d’outiller et d’inspirer à suivre le rythme des saisons au menu. Suivez Julie sur Facebook et Instagram. Crédit photo: Marie Des Neiges Magnan

Partagez...


Haut de page

À lire également...

Infolettre Marchés Publics de Montréal

Recevez les nouvelles fraîches par courriel !


Nous ne partageons votre courriel avec quiconque,
pas plus que nous ne vendons cette information ou la promouvons à des tiers.