Accueil
À propos
Trouvez votre marché
Devenir marchand
Événements
Médias
Contactez-nous
   en
Marchés
Marchands
Portraits de famille
Marché Jean-Talon en ligne
Sacs et certificats-cadeaux
Produits
Recettes
Blogue
Arrivages
Carte
À propos
- Nos partenaires
- Notre équipe
- Conseil d’administration
- Offre d’emploi
- Kiosques de la relève – Saison 2022
Événements
Médias
Contactez-nous
- Devenir marchand
- Questions et commentaires

 
 
La Ferme Jodoin : Redonner ses couleurs à la tomate

Lire l'article
 
Jean-Talon
Atwater
Maisonneuve
Les marchés de quartiers et aux fleurs
Les marchés solidaires
RECETTES
Les recettes MPM

 

Crème de maïs froide et homard

Ce potage est d’une douceur infinie! Et lorsqu’il est servi avec la garniture de homard, il devient digne des grands repas. Recette et photo de la cheffe...
VOIR LA RECETTE
Les événements MPM

PORTRAIT DE FAMILLE

La Ferme Jodoin : Redonner ses couleurs à la tomate

Elles sont grosses, charnues, de formes variées, souvent imparfaites, avec des teintes franches allant de l’orangé au violet. À des...
EN SAVOIR PLUS
ACTUALITÉS
L'actualité' MPM

17 août 2022

Conserver ses petits fruits

La belle saison rime avec récolte de petits fruits locaux. Même si ceux-ci se récoltent uniquement durant les mois chauds, on peut en...La belle saison rime avec récolte de petits fruits locaux. Même si ceux-ci se récoltent uniquement durant les mois chauds, on peut en profiter tout au long de l’année grâce à trois techniques de conservation : les confitures, la congélation et la déshydratation. Profitez du bon goût des fraises, framboises et bleuets du Québec plus longtemps!   Les confitures Méthode classique de nos grands-mères, la cuisson des petits fruits parfume nos cuisines d’une douce odeur sucrée. Les confitures s’obtiennent grâce à la cuisson de morceaux de fruits auxquels on ajoute une quantité presqu’équivalente de sucre. Le sucre est un agent de conservation naturel, c’est pourquoi il est possible de mettre ses confitures en conserve (si on a bien stérilisé nos pots, bien entendu!).    Stériliser ses pots de confiture Pour conserver les confitures à température ambiante, vous n’avez d’autre choix que de stériliser vos pots. Voici une méthode éprouvée, recommandée par tous ceux qui s’adonnent à l’art de la conservation : 1 – Mettre vos pots propres dans un grand chaudron rempli d’eau chaude. Faire bouillir et laisser mijoter à feu moyen pendant 5 à 10 minutes. 2 – Dans une petite casserole, déposer les couvercles neufs (disques) dans de l’eau très chaude, non bouillante, de façon à activer les bandes de caoutchouc qui permettent aux pots de se sceller. 3 – Verser la confiture dans les bocaux chauds en prenant soin de laisser un petit jeu de 0.5 cm (1/4 de pouce). Essuyer le contour des pots à l’aide d’un linge propre. 4 – Centrer les couvercles (disques) sur les bocaux et visser légèrement la bague. 5 – Déposer les bocaux debout dans le chaudron d’eau bouillante. Ils doivent être recouverts d’au moins 2,5 cm (1 pouce) d’eau. Couvrir. Compter 10 minutes de traitement pour les confitures. 6 – Sortir les bocaux de l’eau bouillante en s’assurant qu’ils sont bien droits. Laisser refroidir 24 heures sans resserrer les anneaux. On devrait alors entendre, au cours des heures qui suivent, de petits « pop », signes encourageants que les pots sont en train de se sceller et que toutes les étapes de stérilisations ont été bien exécutées. Un de vos pots ne fait pas le fameux « pop »? Ne jetez pas tout à la poubelle! Simplement consommer cette confiture en priorité dans les deux semaines à venir. Vous pouvez également opter pour la congélation.   Écumer ses confitures Étape non-négligeable de la confection de confitures : l’écumage. Il est important de retirer la mousse blanche qui se forme sur le dessus de la confiture lors de la cuisson. Cette mousse contient toutes les impuretés retrouvées sur les fruits. Si on n’enlève pas cette mousse, cela pourrait corrompre les confitures et de la moisissure pourrait se former. On retire cette mousse après la cuisson, et non pendant, puisque celle-ci contient de la pectine, ce gélifiant qui permet à vos confitures de s’épaissir.   La congélation des petits fruits Une autre façon de conserver ses petits fruits est de les congeler. Bien que simple, cette méthode requiert quelques étapes clés. 1 – Rincer et apprêter les petits fruits. Pour les fraises, retirer la queue. S’assurer de bien assécher les baies avec un linge propre. 2 – Étendre les fruits sur une plaque. Envoyer les fruits au congélateur pour quelques heures. *Cette étape est à ne pas négliger si on souhaite éviter que nos fruits ne collent tous ensemble dans notre sac. 3 – Ajouter les baies dans des sacs ou des bols. *Afin d’être plus écolo, on évite d’acheter à chaque saison des sacs de congélation et on réutilise les mêmes d’année et en année. Et hop! Vos petits fruits sont prêts à être ajoutés à vos gruaux du matin, vos smoothies ou vos croustades cet hiver lorsque vous aurez envie de retrouver le goût de l’été. Les petits fruits congelés sont bons jusqu’à 6 mois au congélateur.   La déshydratation Intimidé-e par la déshydratation ? Détrompez-vous! Bien qu’on puisse facilement faire le travail grâce à un déshydrateur acheté dans un magasin d’accessoires de cuisine, il est possible d’arriver au même résultat en enfournant nos petits fruits.    La méthode au four 1 – Rincer et bien préparer les petits fruits. Essuyer avec un linge propre. Retirer les queues pour les fraises. 2 – Chauffer le four à 200 degrés F. 3 – Placer les fruits, sans qu’ils ne se touchent, sur une plaque tapissée de papier parchemin. 4 – Cuire 2 heures au four. Vérifier si les fruits sont secs. Si oui, tourner et poursuivre la cuisson une heure ou deux de plus. Le temps de cuisson peut varier en fonction de la grosseur des fruits. Vos fruits sont prêts !   Bien conserver ses fruits déshydratés En retirant l’eau des aliments, on évite les risques de moisissure et on prolonge le temps de conservation. Les fruits, lorsqu’ils sont bien déshydratés, peuvent se garder jusqu’à un an lorsqu’ils sont entreposés dans les bonnes conditions. Il est important de mettre ses fruits déshydratés dans un récipient hermétique et dans un endroit sec.   Dernière étape : on en profite ! Après avoir appliqué ces méthodes de conservation, il ne reste plus qu’à profiter du bon goût de l’été, même en hiver. Visitez la section « Recettes » de notre site Web pour une foule d’idées. Voici quelques recettes à faire : - Confiture aux framboises et basilic - Confiture petits fruits et vanille - Gâteau fraises et rhubarbe à l'érable       Texte et photos par Éliane Lepage de Fraises et Framboises du Québec.         Ce projet a été réalisé en partenariat avec la Ville de Montréal
EN SAVOIR PLUS

Les Marchés publics de Montréal : mission, vision, valeurs

Entreprise d’économie sociale, la Corporation de gestion des marchés publics de Montréal a pour mission d’améliorer l’accès aux produits frais à travers un réseau de marchés publics qui rapproche la population montréalaise des producteur.trice.s, maraîcher.e.s, détaillant.e.s, restaurateur.trice.s et artisan.e.s agroalimentaires d’ici.

Depuis 1993, nous sommes mandatés par la Ville de Montréal pour assurer la gestion du Marché Atwater, du Marché Jean-Talon, du Marché Maisonneuve, de six Marchés de Quartier et de trois Marchés Solidaires. Organisme à but non lucratif, notre gouvernance repose sur un conseil d’administration mixte, composé de cinq marchand.e.s et de cinq résidant.e.s de l’agglomération de Montréal et regroupe plus de 200 membres qui font commerce sur les marchés publics.

 

 

Notre mission

Améliorer l’accès aux produits frais à travers un réseau de marchés publics qui rapproche la population montréalaise des producteur.trice.s et artisan.e.s agroalimentaires d’ici.

Notre vision

Développer un réseau de marchés publics à échelle humaine qui contribue à faire de Montréal une métropole accessible, durable et en santé.

Notre raison d’être

Permettre à des familles de producteur.trice.s et d’artisan.e.s agroalimentaires de nourrir les familles montréalaises.

Nos valeurs

Transparence – Convivialité – Agilité – Diversité – Accessibilité – Responsabilité – Proximité

 

Le réseau des Marchés publics de Montréal est visité par plus de trois Montréalais.e sur quatre et permet, en favorisant un modèle de circuit court, de nourrir la population et offrir l’accès à des produits locaux et de qualité à l’année longue, partout sur l’île de Montréal.

Infolettre Marchés Publics de Montréal

Recevez les nouvelles fraîches par courriel !


Nous ne partageons votre courriel avec quiconque,
pas plus que nous ne vendons cette information ou la promouvons à des tiers.