Accueil
À propos
Trouvez votre marché
Devenir marchand
Contactez-nous
   en
Marchés
Marchands
Portraits de famille
Marché Jean-Talon en ligne
Sacs et certificats-cadeaux
Produits
Recettes
Blogue
Arrivages
Carte
À propos
- Conseil d’administration
- Kiosques de la relève
Contactez-nous
- Devenir marchand
- Médias
- Questions et commentaires
Les Marchés Publics de Montréal
30 septembre 2020

L’importance de faire durer notre faim de proximité

Tous les articles

L’importance de faire durer notre faim de proximité

Qui n’a pas entendu dire que manger local est « plus que jamais à la mode »? Si c’est fantastique que les agriculteurs locaux rayonnent et que leurs produits inspirent, je résiste à parler de « mode », puisque ce serait accepter qu’il s’agisse d’un phénomène passager alors que cela doit, à l’inverse, s’installer de façon durable dans nos habitudes individuelles et collectives. Et on peut tous y contribuer! Explications.

L’importance de la proximité, pour aujourd’hui et demain

La proximité dans un système alimentaire, c’est plus qu’un kilométrage qui sépare la ferme de l’assiette. Elle revêt aussi des dimensions écologiques, sociales, culturelles, identitaires et affectives. Or qui dit proximité (dans tous ces sens du terme) dit agriculture d’occupation du territoire écologique à échelle humaine. Une agriculture qui nourrit la terre et la collectivité plutôt que les marchés globalisés.

Or, pour se nourrir sainement de ce qui est produit chez nous, il faut des fermiers et des fermières qui produisent des aliments de façon écologique… ET qui peuvent en vivre. Lorsqu’ils n’y parviennent pas, ils quittent bien souvent leurs rangs, laissant champ libre à la friche ou à des pratiques qui carburent davantage à la productivité. Alors que le climat joue au yo-yo, la biodiversité à cache-cache et certaines multinationales au roi de la montagne, on a grand besoin d’un territoire habité par des agriculteurs qui ne cultivent pas seulement des produits, mais des liens sociaux et des écosystèmes.

On ne parle pas ici de nourrir la planète, mais les collectivités, grâce à une masse d’agriculteurs ayant la crémaillère bien pendue sur un coin de terroir qu’ils habitent, dorlotent et cultivent avec bienveillance pour nourrir leur famille ainsi que les âmes et les ventres des communautés voisines. Pour ce faire, ils doivent gagner leur pain en vendant leur salade (et autres exquises denrées!). Et c’est là qu’on entre en jeu, comme mangeurs, en mettant la proximité au menu. Et pas juste comme « saveur du jour », mais comme savoureuse habitude, bien ancrée pour durer.

Et si on remplaçait le mot « mode » par « projet de société »?

« Si on n’est pas tous fermier, on devrait tous se sentir comme si on en était un », dit Carlos Petrini, fondateur de Slow Food, appelant à plus de solidarité entre mangeurs et agriculteurs. Quelle que soit la quantité de terre qu’on a sous les ongles, chacun de nous peut jouer un rôle, par ses choix et son implication, pour que l’agriculture de proximité à échelle humaine fleurisse, vitalisant ainsi le territoire qui nous nourrit et nous unit.

Ingrédient magique d’un système alimentaire de proximité durable, cette solidarité entre mangeurs et agriculteurs peut s’exprimer de mille manières : en visitant les fermiers pour mieux connaître leur travail et leur réalité, en optant plus souvent pour les circuits de proximité pour s’approvisionner, des kiosques à la ferme aux formules de panier en passant par le marché public de son quartier, en doublant de créativité pour ne rien gaspiller de nos précieuses saveurs locales, et j’en passe!

Les choix individuels ne remplacent pas les nécessaires actions collectives et politiques qui peuvent favoriser l’agriculture écologique de proximité, ils s’y additionnent. C’est en regardant ainsi ensemble dans une direction commune qu’on peut voir l’agriculture de proximité comme projet de société, vert, inclusif et nourricier. À condition qu’on s’y mette, ensemble, et pas juste le temps d’une mode. Passagères peuvent être les modes vestimentaires, tout comme les coupes de cheveux ou les chanteurs de l’heure. Mais durable doit être notre goût pour la proximité. On partage un territoire aux mille saveurs et on n’a qu’une seule planète.

Julie Aubé est une nutritionniste passionnée par les saveurs du territoire québécois, l’agriculture durable et l’agrotourisme. Idéatrice des Événements Prenez le champ!, elle joue les entremetteuses en provoquant la rencontre des curieux gourmands avec les producteurs de chez nous. Formatrice et conférencière, elle collabore régulièrement à des magazines et à des sites web, en plus d’alimenter son site JULIEAUBE.com. En 2016, elle publiait le livre Prenez le champ! aux Éditions de l’Homme, et elle vient de faire paraître cet été, chez le même éditeur, son second livre Mangez local!, rempli de techniques et de recettes pour locavoriser son alimentation au fil des mois. Un petit guide aux grands espoirs d’outiller et d’inspirer à suivre le rythme des saisons au menu. Suivez Julie sur Facebook et Instagram.

Partagez...


Haut de page

À lire également...

12 août 2021

Marché Jean-Brillant: Nourrir de jour comme de nuit

Sept jours sur sept, de jour comme de nuit, le Marché Jean-Brillant offre des aliments frais aux résidents de l’animé quartier Côte-des-Neiges. Rencontre...

EN SAVOIR PLUS

28 juillet 2021

Havre-aux-Glaces: Un glacier autodidacte

Enfant, Richard Lachapelle était déjà amateur de bonne crème glacée. Il n’aurait cependant jamais imaginé se retrouver un jour aux commandes d’une...

EN SAVOIR PLUS

14 juillet 2021

Ferme des Moissons: Vivre d’amour et d’ail frais

« Dans les petits pots les meilleurs onguents », « Small is beautiful », … autant de proverbes qui décrivent à merveille l’approche de Daniel Brais...

EN SAVOIR PLUS

29 juin 2021

Ferme Conrad Pitre: passion fraises

Des vrais de vrais. Voici ce que l’on peut dire des Pitre, maraîchers de pères en fils, qui ont pris racine sur une terre de Mercier depuis trois...

EN SAVOIR PLUS

23 juin 2021

Bières du Québec : notre grande histoire d’amour avec...

Qu’elles soient rousses, brunes ou blondes, fortes ou délicates, fruitées ou épicées, les bières font partie du quotidien des Québécois depuis...

EN SAVOIR PLUS

10 juin 2021

D’Adélard à Éliane Bélanger: 4 générations de...

Alors que la saison du barbecue s’amorce en force, il se trame quelque chose à la boucherie Adélard Bélanger et fils : la doyenne du Marché Atwater...

EN SAVOIR PLUS

9 juin 2021

Un resto pas comme les autres

Lundi matin. Derrière sa façade vitrée qui donne sur le boulevard Saint-Laurent, à Montréal, le Robin des Bois s’éveille. On est immédiatement charmé...

EN SAVOIR PLUS

28 mai 2021

Terrasses et tables de pique-nique : le grand retour!

Crédits photos : Vivien Gaumand Imaginez un soleil qui dore votre peau. Vous êtes confortablement assis. L’odeur de la nourriture chatouille vos narines....

EN SAVOIR PLUS
Infolettre Marchés Publics de Montréal

Recevez les nouvelles fraîches par courriel !


Nous ne partageons votre courriel avec quiconque,
pas plus que nous ne vendons cette information ou la promouvons à des tiers.